jeudi 2 octobre 2014

Test de 4 ensembles Dac / Amplificateur pour casques de 1350€ à 1770€ :














Ces quatre “combo” dac / ampli, sont des appareils que j’aime vraiment beaucoup.
La musicalité des ces beaux jouets est indéniable et tous, sont plus ou moins polyvalents en termes d’association avec la quasi-totalité des casques du marché.
Bien évidemment, leur plus gros atout est de réunir dans un boitier unique, un dac de haute volée et un amplificateur casque de très haut niveau également, le tout pour des prix somme toute encore abordables pour beaucoup d’entre nous.

Alors oui, 1350€ pour le moins cher d’entre eux est une somme pouvant sembler élevée dans l’absolu.

Après, si l’on réfléchi aux différentes possibilités d’acquisition d’un dac + un amplificateur pour casques séparés, l’on s’aperçoit qu’il n’est finalement pas aisé d’arriver au niveau de musicalité du HP-A8, du PureDac, du Conductor ou du Dac-X3 dans ce créneau de budget.

Mes essais ont été faits avec trois casques différents :
Le Grado PS1000
L'Audeze LCD-X
Le RudiStor Chroma MD2

Bien que ces super casques présentent des signatures sonores assez différentes (surtout pour ce qui concerne le PS1000 et le LCD-X), leurs niveaux très élevés de transparence et de résolutions m'ont permis de mettre en évidence des différences plus ou moins subtiles, différences que j'ai pu entendre entre ces 4 ensembles.

Les titres musicaux que j'ai choisi cette fois sont :

Abed Azrié : Adonis, "Semaï pour Adonis"


Ce très bel album, très intimiste et très bien enregistré met en valeur la très belle voix grave d'Abed Azrié. Très belle couleur des instruments orientaux.


Barbara : le temps du Lilas


Là aussi, très bel enregistrement de la voix de Barbara. Ce titre est intéressant parce qu'il permet de se concentrer sur le naturel de la voix.


Johann Heinrich Schmelzer : Ciaccona in A major


Magnifique violon, musique de toute beauté. Voici avec ce titre 9 mn de volupté.


Live à Fip : Musica Nuda : I will survive


Interprétation extrêmement originale et plaisante du "tube" : I will survive.
Petra Magoni et Ferrucio Spinetti avec sa contre basse nous surprennent à chaque seconde !



J'ai choisi le titre "Vieux Frère" du très talentueux groupe : Fauve




Magnifique enregistrement du pianiste Cubain Bebo Valdes et du chanteur Gitan Diego el Cigala.
Làgrimas Negras est un mélange superbe de musiques latines et de Jazz, à la sauce Gitane....



Ici, sur cet album de Ben Sidran, c'est la restitution du lieu de l'enregistrement, de l'ambiance de cabaret et de l'étagement des plans sonores qui ont retenus mon attention.
j'ai choisi la plage "See that rock".



Cet album du Ricercar Consort, consacré à Bach et à Haendel est magnifique et j'ai écouté pour mes tests la plage 1, le premier morceau du concerto pour hautbois d'amour de Jean-Sébastien Bach.



Un album de clavecin à présent.
le clavecin est un instrument très difficile à reproduire correctement parce qu'il peut très vite devenir "acide" "sec" et éthéré.
Sur cet album d’œuvres du compositeur et claveciniste Français Jacques Duphly (1715 - 1789) et interprétées par Christophe Rousset, j'ai choisi la plage 24, le "4ème livre"



Tous les fichiers étaient stockés et lus par mon PC, j'ai utilisé le player JRiver.

J'ai utilisé la méthode suivante :

Choisir un dac / ampli à comparer à n'importe lequel des 3 autres, puis après le test, garder celui que je préfère pour le comparer au troisième et finir par la comparaison entre celui que j'ai préféré à nouveau avec le dernier.

J'ai donc commencé par le Fostex HP-A8 que j'ai confronté au Burson Conductor.

D'une manière générale, le HP-A8 est plus doux mais cependant un peu moins précis que le Conductor.

De ce fait, j'ai préféré le HP-A8 avec le PS1000



et le Chroma MD2



pour sa faculté à "calmer" un peu ces deux casques dans les hautes fréquences, alors que j'ai beaucoup aimé la clarté et la transparence que le Conductor apporte au LCD-X.

Au fur et à mesure de mes écoutes, ceci s'est finalement confirmé et sur tous les titres écoutés, c'est le Fostex HP-A8 que j'ai préféré avec le casque Grado PS1000 et le RudiStor MD2, comme j'ai trouvé plus de plaisir avec l'Audeze LCD-X lorsqu'il était associé au Burson Conductor.

Mon protocole de départ devenait alors irréalisable puisque d'emblée, je n'ai pas réussi à trouver un dac / ampli meilleur que l'autre, dès lors qu'il fallait alimenter trois casques différents.

J'ai donc commencé par simplifier un supprimant un casque :
je n'ai gardé que le RudiStor Chroma MD 2, finalement dans la même lignée sonore que le PS 1000 et bien sûr le LCD-X, très différent.



Le MD2 est plus facile à marier que le PS1000, il coûte beaucoup moins cher et in fine, ne procure pas moins de plaisir.

J'ai poursuivi en remplaçant le Burson Conductor par le RudiStor Dac-X3
Les choses sont là, assez différentes.
En effet et en comparaison directe, le HP-A8 semble pour le coup moins précis, moins "incisif" sur les notes, les timbres, que le Dac-X3.
j'ai entendu, par exemple sur le violon de la magnifique chaconne de Schmelzer ou sur le clavecin du 4ème livre de Jacques Duphly, plus de richesse, de contrastes et de couleurs avec le Dac-X3.
Le HP-A8 bien que magnifique quand je l'écoute seul, lisse finalement un peu le message et ne présente pas autant d'aptitudes à focaliser les sources dans l'espace.
En écoutant "Lagrimas Negras" de Bebo y Cigala, j'ai entendu un grave mieux tendu et un peu plus propre avec le Dac-X3.
Finalement le Fostex HP-A8 et le RudiStor Dac-X3 sont plutôt proches, mais le X3 va un peu plus loin en terme de richesse, de raffinement dans le haut médium / aigu et surtout, il apporte un peu plus de poids et de consistance aux timbres.
Je préfère le Dac-X3 au HP-A8 aussi bien avec le casque RudiStor Chroma MD2 qu'avec l'Audeze LCD-X.
En effet, la précision accrue du Dac-X3 me plait davantage avec n'importe lequel de ces deux casques et me ramène à ce que j'avais aimé un instant auparavant, avec le LCD-X alimenté par le Burson Conductor.

Mes toutes premières conclusions sont  :

- Je préfère le Dax-X3 au HP-A8 que ce soit avec le PS 1000, le Chroma MD2 ou le LCD-X
- Je préfère  le HP-A8 au  Conductor avec le PS 1000 et le Chroma MD2
- Je préfère le Burson Conductor au Fostex HP-A8 pour alimenter l'Audeze LCD-X

Par conséquent et selon mes propres critères, le Dac-X3 est plus polyvalent puisqu'il convient aussi bien à la clarté, la transparence et la richesse des timbres des PS 1000 et MD2 qu'à la consistance, la douceur, la matité sonore du LCD-X.

J'ai bien entendu comparé également et directement le Conductor au Dac-X3.
Là encore, j'ai entendu un peu plus de richesse de timbre, un meilleur rendu des ambiances et de l'espace, un peu plus de contrastes et de couleurs, un peu plus de douceur avec le Dac-X3.

Je vais donc à présent passer à l'écoute comparative du Dac-X3 et du BMC PureDac, puisque c'est le X3 que je retiens de la première confrontation Dac-X3 / HP-A8 / Conductor.

J'ai commencé par écouter la chaconne pour violon de Schmelzer.
Il me semble percevoir un peu plus d'ouverture avec le PureDac, mais je n'en suis pas vraiment sûr et je pense qu'en écoute en aveugle, je serais bien incapable de différencier l'un ou l'autre des deux dac / ampli tant ils me semblent proches en timbres.
La restitution est de toute beauté sur cette superbe page musicale,avec les deux, que ce soit à l'écoute du RudiStor Chroma MD2 ou du LCD-X.
J'essaie avec le PS1000 et là encore, je ne différencie pas vraiment les PureDAc du DAC-X3
La difficulté reste la même à l'écoute d'Abed Azrié, de Barbara, de I will survive et des autres titres sauf...le concerto pour hautbois d'amour de Bach !
C'est très curieux d'ailleurs, mais cette expérience montre bien tout l'intérêt de choisir des plages de musique classique au message complexe, lors de tests d'appareils de reproduction sonore.
La complexité de la couleur de timbres des différents instruments de l'orchestre, et le nombre des interprètes demandent un pouvoir de résolution mettant à mal le PureDac.
La restitution est, comparée à celle offerte pas le RudiStor DAC-X3 confuse et colorée.
Les instruments, l'orchestre en fait, semblent pincés, "étroits" alors que tout est à sa place, doux et raffiné avec le RudiStor.

Je dirais que pour les personnes qui n'écoutent jamais de musique classique ou baroque, le PureDac ou le DAC-X3 sont extrêmement proches, quasiment indifférentiables à l'écoute.
Par contre, pour qui aime se délecter des envolées d'un orchestre classique, du raffinement d'un orchestre baroque et aime entendre un message complexe avec la plus grande précision, le DAC-X3 va plus loin.
Ceci s'est vérifié avec mes trois casques.

Alors que conclure de tout ceci ?

Nous avons là 4 combos Dac / ampli de très haut niveau mais un peu différents.

- Le RudiStor DAC-X3 est à mon sens, le plus polyvalent, en tout cas avec des casques de basse impédance (ce qui est le cas du PS1000, du MD2 et du LCD-X)
Il restitue avec classe et distinction tous les types de musiques et alimente aussi bien des casques très clairs comme le PS1000 et le MD2 que des casques plus mats comme les casques Audeze.
Sa signature sonore globale peut être vue par certains comme un peu colorée dans le médium / aigu, dans le sens où effectivement, c'est l'appareil proposant la restitution la plus "chaude" et la plus riche de ce comparatif, dans ces gammes de fréquences.
Personnellement, je sais de moins en moins ce que "neutralité" signifie....

Sur le plan pratique, le DAC-X3 ne propose aucune fioriture inutile.
Juste 3 entrées numériques (USB, optique et coaxiale) et deux sorties analogiques (asymétrique RCA et symétrique XLR)
Le niveau sonore de ces sorties est fixe.



En façade, la sortie casque se fait par un unique jack 6.35mm.
Le niveau sonore est réglable par le bouton de volume.




 - Le BMC PureDac est très comparable au DAC-X3, aussi polyvalent quand aux casques à lui associer, il l'est moins, par contre, pour ce qui concerne les styles de musiques à écouter.
Je le trouve superbe sur quasiment toutes les musiques, quasiment identique au DAC-X3 en terme de signature sonore mais pas pour l'écoute de musique classique.
Il restitue moins bien que le RudiStor la complexité des couleurs, des contrastes, des timbres d'un orchestre classique ou baroque. Il détimbre même un peu et ceci se perçoit d'autant mieux si il est possible de le comparer directement avec le X3


Comme le DAC-X3, il propose deux sorties analogiques : Une asymétrique avec connecteurs RCA et une sortie symétrique avec connecteurs XLR.
Pour ce qui concerne les entrées numériques, en plus de la coaxiale, de l'USB et de l'optique, il propose également une entrée au standard AES/EBU.
Une télécommande est fournie avec l'appareil et chose intéressante, il est possible de régler indépendamment le niveau sonore de la sortie préampli (analogique) et des deux sorties casque.



 Sorties casque en asymétrique par jack 6.35mm ou symétrique par XLR 4 points





- Le HP-A8 est le plus "rond" des quatre. Il arrondi un peu les angles, ne présente pas une focalisation des sources aussi précise que le Conductor, le PureDac ou le DAC-X3.
Il lisse également un peu les timbres et leur enlève alors un peu de contraste et de vie.
D'une manière générale, la restitution que propose le Fostex est moins incisive, moins précise et je le pense, un peu moins crédible que celle présentée par le Conductor, le PureDac ou le X3.
Cependant et subjectivement, le HP-A8 est apte à procurer beaucoup de plaisir.
Les casques à lui associer devraient être, selon moi, des casques très clairs et transparents, comme le sont les casques Grado, le RudiStor MD2 ou le Sennheiser HD800.
Sur le plan pratique, c'est le plus complet des 4.


Il ne propose pas de sortie analogique symétrique et c'est dommage.
Une seule sortie symétrique RCA donc.
Les entrées digitales sont par contre nombreuses : 2 optiques, une coaxiale, une USB et une au standard AES/EBU
le HP-A8 dispose aussi et ce n'est pas banal, de deux sorties digitales : une optique et une coaxiale.
Chose très intéressante : le HP-A8 peut être considéré soit comme un prémpli à niveau de sortie variable, (sortie analogique variable)) soit comme un véritable ampli casque (entrée analogique) de haute  volée ( de plus haute qualité que le dac interne) soit comme dac seul  (sortie analogique fixe à sélectionner en façade) soit en tant que dac / ampli casque (entrées digitales)
Il est également possible de lui faire lire une carte SD mais je n'ai pas essayé.
Les possibilités sont nombreuses à partir de l'écran en façade :
Réglage du gain (jusqu'à + 20dB possible !) , du sur-échantillonnage ( 1 X, 2 X, 4 X), de sélection de différents filtres digitaux, de sélection de sortie directe (pour bypasser le potentiomètre de volume) de l'intensité lumineuse de l'affichage etc...



Le HP-A8 offre également la possibilité de connecter simultanément deux casques.
Il est muni d'une télécommande avec réglage de volume.

- Le Burson Conductor se situe, je trouve, entre le Fostex HP-A8 et les BMC PureDac / RudiStor DAC-X3
Sa signature sonore n'atteint pas la richesse et le ciselé dans le haut médium aigu du PureDac ou du DAC-X3, mais le Conductor focalise cependant mieux les sources dans l'espace que le Fostex.
Le Conductor est plus clair et un peu plus transparent que le Fostex.
C'est pour cette raison que je le préfère avec l'Audeze LCD-X, plus mat que le PS1000 et le MD2.
Le Conductor est  le plus puissant des 4. Il est capable de produire 4W sur 16 ohms ce qui est réellement énorme pour un ampli casque.
Le  Fostex ne développe par exemple, que 700mW sur une charge de 32 ohms...
Le grave du Conductor me semble être le plus tendu, le mieux impacté.


Le Conductor propose trois entrées numériques : USB, optique et coaxiale.
Il propose une sortie analogique RCA (dac out) qui permettra de ne se servir que de l'étage dac et d'attaquer ainsi un amplificateur en niveau de sortie fixe..
Nous trouvons également une sortie à niveau variable (Pré Out)
Chose intéressante sur le Conductor : Deux entrées analogiques contre une pour le Fostex HP-A8
Le Conductor pourra alors être également utilisé en tant qu'ampli casque seul, avec un dac externe.



Une unique prise jack 6.35mm en façade.

Voici donc 4 très beaux appareils, un peu différents musicalement, bien sûr, mais tous les 4 de très haut niveaux.
Une écoute comparative me semble importante avant toute décision d'acquisition, car même si il n'existe pas de gros écarts de musicalité, des différences bien audibles existent et peuvent, selon nos goûts et nos attentes, nous amener à choisir une référence plutôt qu'une autre.

Pierre